Infinity Life V5, en route vers un nouveau chapitre

Bonjour, Hello, Konichiwa ou même Ohayo vu l’heure qu’il est… Voici qu’il est 7h du matin, un dimanche de grasse mat… et mon cerveau est allumé… allez savoir pourquoi… Enfin bref, comme cela a du vous surprendre (ou pas haha) je ressors d’entre les abysses et vous écris après trois ans d’inactivité. Eh oui, mon dernier post à propos d’Infinity Life date du 26 avril 2015 ! Et nous sommes en 2018 ! Que le temps passe vite !

Petit retour en arrière.

Pour ceux qui me suivaient un petit peu, vous savez que j’ai de multiples activités, car je suis extrêmement curieux et que je ne tiens pas en place, ce qui ne rend pas les choses faciles pour dessiner un manga tout seul ! Oui, car je n’ai pas d’équipe et je travaillais tout seul sur la réalisation du scénario, des planches (même les décors bien que je ne sois pas bon du tout la dessus (rires)). J’ai également touché a plusieurs choses entre temps. Je me suis lancé dans la conception d’application android en autodidact, travaillé sur des concepts textiles, la réalisation de petits films et plein d’autres choses formidables provenant de mes curieuses découvertes. Donc en plus de ma période freelance en tant que graphiste webdesigner, puis de ma décision de reprendre les cours avec un cursus Master, j’ai complètement mis Infinity Life en standbye. Mais ce n’est pas pour autant que j’ai délaissé les aventures de Yohiru, Tsurara et les démons jumeaux. Aujourd’hui, j’essaie de mieux manager mon temps et de gérer tous mes projets créatifs afin de me remettre sur ma passion première l’écriture et le dessin que j’ai également délaissé (et oui même en étant graphiste on ne dessine pas obligatoirement). Cependant, j’essaie d’intégrer le dessin de plus en plus dans mes créations print et web. Cette dimension m’a été introduise plus fortement lors de mes deux années de Master et m’a permis d’ouvrir de nouveaux horizons créatifs.

Le déclic.

Trois ans d’inactivité, et me revoilà dans les cartons Infinity Life. Mais quelle mouche t’as piqué ? Me direz-vous. Eh bien, dans un premier temps des rencontres, pour ne pas en dire une, qui m’a permis de voir là où je n’étais pas satisfait de mon travail car dessins pas assez bon, textes pas assez pro etc… qu’il y avait quand même des choses intéressantes et qu’il fallait continuer à les exploiter. Je me suis donc retrouvé à relire mes chapitres après trois et à rire devant certaines scènes que j’avais dessiné ou à me dire ah oui cette partie était pas mal au final. Maintenant, j’ai moi-même envie de connaître la suite de ce début d’aventure. Mais ceci n’est qu’une partie du déclenchement de ce retour aux sources, car oui figurez-vous que c’est lors d’une nuit d’insomnies (comme il m’en arrive de temps en temps, vous allez vous en rendre compte au fil de mes posts haha) que la fameuse mouche m’a piqué. Ayant marre de tourner comme un poisson dans son bocal dans mon lit je me suis lancé dans le visionnage de l’adaptation Live de Bakuman. Ce fameux manga relatant les aventures de deux lycéens souhaitant devenir mangaka. La réalisation n’était pas extraordinaire mais pas mauvaise non plus et cela a suffit à me redonner l’envie de dessiner à nouveau. Tout ce travail scénaristique, de donner vie à ses personnages, partager une histoire. À côté de ça, c’est aussi tout ce matériel fantastique à utiliser pour rendre ça possible. Cela rejoint, le côté manuel que j’ai découvert en Master et ranime très bien cette envie.

Infinity Life V5.

Pour ceux qui ont connu les différentes versions d’Infinity Life et il y’en a eu 4, vous remarquerez que le site a beaucoup changé. Ce site c’est la version 5 du site d’Infinity Life. Ce site beaucoup plus clair, plus light et plus adapté est né de la suite de cette fameuse nuit d’insomnie. En effet, une autre mouche m’a piqué (rires) car je me suis lancé dans la configuration de mon propre serveur web. Voilà, j’avais un Raspberry qui dormais chez moi depuis un an et sur un coup de tête je me suis dit allez ! Et si l’on hébergeait la nouvelle version d’Infinity Life sur la petite bestiole ? Et c’est ce que j’ai fait ! Après deux journées intensives et un peu de nuits dans les abysses de Linux j’ai enfin réussi à mettre le site en ligne chez moi ! Merveilleux, n’est-ce pas ? Bon, le débit n’est pas extraordinaire mais il est quand même assez potable je trouve pour un hébergement sur Raspberry.  Cette installation m’a permis de rendre le site de nouveau accessible après l’avoir fermé un an, non pas en rendant disponible un site déjà existant et obsolète mais en mettant en ligne un site adapté a un monde mobile. Car, cette nouvelle version, adopte un template responsive et permet un lecture tout support avec un mode lecture page par page ou en liste avec des planches affichées les une à la suite des autres pour une lecture sur une page unique.

Vers un chapitre 4.

Vous l’avez peut-être compris, ce premier post de 2018 et cette réouverture de site n’est pas sans annoncer la reprise d’Infinity Life. J’ai vraiment envie d’écrire la suite de cette aventure, d’autant plus que j’ai déjà une idée non pas de la fin mais de ce qui s’en approche et des histoires profondes se cachant derrières plusieurs de mes personnages. Je ne dis pas que je vais avoir un rythme plus soutenu qu’avant mais il est possible pour moi de réaliser ce nouveau chapitre. J’ai aujourd’hui un emploi fixe, et gère mes différents projets les uns après les autres pour pouvoir me consacrer à cette reprise. J’ai commencé depuis peu une nouvelle aventure, celle de coach de football américain pour la jeune et belle équipe des Pendragons d’Attainville. C’est encore, une activité qui me prend certes du temps mais j’avais ce besoin de rester proche du terrain, même en n’étant plus joueur. C’est pourquoi je pense qu’un chapitre 4 serait plutôt envisageable pour l’été voir rentrée 2018. Ce qui me laissera le temps de retravailler mon dessin ainsi que le script des chapitres 4 à 6.

 

Voilà, c’est la fin du direct insomnie de Jeff partie 1 haha. Ja !

Partager cet article
Share on Google+
Google+
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*